Les pathologies de l’ombilic

Les affections du nombril sont un facteur de risque élevé pour les veaux. On voit d’emblée ce qui se passe au niveau de la partie restante du cordon ombilical, mais le vrai risque réside dans ce qui se passe à l’intérieur du nombril p. ex. si des infections de l’ombilic se propagent.

Humide et sanguinolent

Le nombril humide et sanguinolent du veau nouveau-né offre un terrain propice à la prolifération des germes environnementaux. Les inflammations peuvent donc se développer rapidement. Plus le nombril met de temps pour sécher et plus le sang coagulé y adhère, plus le risque d’inflammation du nombril est élevé – environ 5% des veaux sont affectés par une inflammation du nombril.  

Une involution compliquée

Après la rupture du cordon ombilical, de nombreux processus compliqués doivent se dérouler correctement. La porte du nombril dans la paroi abdominale du veau doit se refermer et les anciens vaisseaux sanguins doivent se rétracter à l’intérieur de l’abdomen, etc.  

Danger de mort

Si cette involution du nombril est perturbée, il peut parfois y avoir danger de mort pour le veau, notamment dans les cas suivants:

  • une hernie ombilicale (hernie ouverte ou avec les viscères qui restent coincées)
  • une forte hémorragie à partir des artères ombilicales

Des conditions favorables pour les germes

Si l’involution ombilicale est perturbée mais que c’est moins dramatique qu’expliqué ci-dessus, les germes environnementaux ont souvent des conditions de développement particulièrement favorables. Les infections peuvent se développer de manière rapide ou se propager à l’intérieur du corps. C’est notamment le cas

  • si le reste du cordon ombilical est très court
  • s’il y a de légers saignements à partir des vaisseaux ombilicaux
  • si les vaisseaux ombilicaux ou l’ouraque ne se rétractent pas complètement dans l’abdomen
  • si l’ouraque reste ouvert (fistule de l’ouraque)

L’hernie ombilicale

S’il reste une ouverture circulaire dans la paroi abdominale (à l’endroit où passait le cordon ombilical) qui se ferme mal ou pas du tout, on parle d’«hernie ombilicale». 

Ouverture circulaire

Après quelques jours de vie, la porte du nombril ne doit normalement plus être palpable. S’il reste une ouverture, celle-ci est facilement palpable en introduisant un ou deux doigts dans la paroi abdominale. 

Sac herniaire

Il arrive que le veau ait, sous la peau, un sac herniaire dont le contenu est mou et rempli de liquide et qui peut être repoussé dans la cavité abdominale. 

Viscères coincées

Lors d’une hernie ombilicale, si les viscères se coincent dans l’anneau herniaire, le veau peut ressentir d’intenses douleurs et doit être opéré sans attendre car sa vie est en danger. 

Exclusion de l’élevage

Les animaux avec une hernie ombilicale doivent être systématiquement exclus de l’élevage (que ce soit un mâle ou une femelle). C’est pourquoi il s’agit de répertorier l’information concernant une éventuelle hernie ombilicale chez un veau au cours de ses premiers jours de vie.

Ne pas utiliser pour l’élevage

Le nombril fait donc partie des contrôles à effectuer sur les taureaux d’IA (hygiène de l’élevage) avant que des doses de semence ne soient produites.

Signal de veaux

Le veau a-t-il un nombril enflé dont le contenu est mou et peut être repoussé dans la cavité abdominale?Vous en apprendrez plus dans le signal de veaux - Hernie ombilicale 

Notre recommandation

Dans des cas exceptionnels, il arrive que l’enveloppe externe du sac herniaire se déchire et que les intestins se baladent librement (dans la paille) – on parle «d’ombilic ouvert». Des photos impressionnantes de veaux avec différentes hernies ombilicales et des soins chirurgicaux à apporter peuvent être vues sur la homepage autrichienne vetinfo.at.  

Les saignements du nombril et les hématomes

Si l’occlusion des anciens vaisseaux ombilicaux ne se fait pas correctement, le nombril saigne plus ou moins fortement – soit le saignement est visible car il se fait vers l’extérieur (à partir des veines ou des artères), soit le saignement est invisible car il se fait vers l’intérieur du corps (uniquement à partir des artères). 

Pertes sanguines

De forts saignements ombilicaux sont souvent mortels parce que le veau perd une grande quantité de sang. Parfois (c’est heureusement rare), des veaux affectés par ce problème sont retrouvés morts dans une mare de sang, après un vêlage non surveillé.

Mort subite

En cas d’hémorragie interne, le veau peut mourir subitement au cours du premier jour de vie. Les veaux peuvent perdre beaucoup de sang à l’intérieur de l’abdomen, sans que cela ne soit visible de l’extérieur.

Peu de signes

Dans la plupart des cas, les veaux sont en bonne santé après la naissance malgré une hémorragie interne à partir du nombril. Ce n’est que peu de temps avant leur mort qu’ils attirent l’attention: ils sont faibles, ont les muqueuses pâles et souffrent d’hypothermie. 

Un milieu de culture idéal

En cas de faibles saignements (non mortels), un hématome se forme dans le bout restant du cordon ombilical (externe) ou dans le tissu conjonctif (interne). Cet hématome offre des conditions idéales pour les bactéries.

Fistule ou kyste de l’ouraque

Parfois, la communication entre la vessie et le nombril persiste via l’ouraque, le canal urinaire de l’embryon. L’occlusion ne fait pas correctement. Le veau perd alors une partie de son urine à travers ce canal et cette ouverture (fistule) ombilicale.  

Un nombril toujours humide

L’urine qui s’écoule en continu de la fistule fait que le cordon ombilical et les poils situés autour du nombril sont anormalement humides. Ils ne peuvent pas sécher.

De bonnes conditions

L’humidité permanente favorise les infections de l’ombilic externe car les bactéries aiment un tel milieu. Elles peuvent ensuite remonter dans la cavité abdominale. 

Kyste ou fistule

Les voies urinaires embryonnaires peuvent également rester ouvertes uniquement du côté de la vessie (sans fistule). 

Rempli de liquide

Un kyste rempli de liquide se développe dans la cavité abdominale. Parfois, un tel kyste peut être saillant comme une hernie ombilicale.  

Signal de veaux

Le pelage autour du nombril du veau est constamment humide? Vous en appendrez plus dans le signal de veaux – Fistule de l’ouraque.

Infection de l’ombilic

Le nombril du veau qui vient de naître est tout d’abord une plaie humide qui doit cicatriser et sécher. S’il reste humide, toutes les conditions sont réunies pour le développement de bactéries – en particulier si la pression bactérienne issue de l’environnement est déjà importante. 

Germes environnementaux

Dès que le veau se couche, le nombril humide entre en contact avec les germes environnementaux présents dans le box de vêlage ou l’étable des veaux: plus ceux-ci sont propres et hygiéniques, mieux c’est. 

Contrôle

Le contrôle du nombril des veaux nouveau-nés est donc important afin de détecter les modifications au stade initial. Les experts recommandent de «ne pas toucher, juste regarder». 

Douleurs

En cas d’inflammation, le cordon ombilical externe devient enflé et douloureux. Les veaux touchés se tiennent souvent debout, avec le dos courbé, regardent dans le vide et boivent souvent mal. 

Abcès

En fonction des germes impliqués, les infections ombilicales deviennent rapidement purulentes et des abcès peuvent se développer.

Notre recommandation

La clinique vétérinaire pour les bovins de la LMU de Munich montre sur un site web destiné aux étudiants en médecine vétérinaire  comment les abcès ombilicaux sont diagnostiqués, par exemple à l’aide d’une échographie, et comment ils sont ensuite opérés.

Agir sans attendre

Dès les premiers signes d’une inflammation de l’ombilic, il s’agit de tout mettre en œuvre pour sauver la vie du veau!

Si le nombril n’est que légèrement enflé, une pommade stimulant la circulation sanguine est indiquée. S’il n’y a pas d’amélioration, le vétérinaire prescrira un traitement antibiotique et anti-inflammatoire de plusieurs jours. Les abcès importants de l’ombilic doivent par contre être traités chirurgicalement. 

Les infections ombilicales peuvent remonter dans l’abdomen

Si le traitement a «échoué», les infections ombilicales peuvent très rapidement migrer dans l’abdomen le long des anciens vaisseaux ombilicaux: cela se fait le plus souvent le long de l’ancienne veine ombilicale, mais aussi le long des anciennes artères et de l’ouraque.

Infection de la veine ombilicale

Comme la veine ombilicale se rompt au niveau de la peau du nombril externe, les germes peuvent très rapidement remonter le long de la veine et les conséquences peuvent être catastrophiques. 

Abcès hépatique

Si des germes pathogènes atteignent le foie, ils peuvent s’y installer et des abcès – petits ou grands – peuvent se former, endommageant les fonctions hépatiques sur le long terme. 

Veaux chétifs

Les veaux qui ont des abcès hépatiques suite à une infection ombilicale ne s’en remettent que difficilement voire pas du tout et restent chétifs. 

Pneumonie

Les germes peuvent se propager dans l’organisme via les vaisseaux sanguins et atteindre les poumons (pneumonie) ou les articulations (arthrite). Un traitement à ce stade n’a pratiquement aucune chance d’aboutir. 

Infection des artères ombilicales

Si les artères ne se rétractent pas dans la cavité abdominale après la naissance, elles offrent des conditions idéales pour les germes: elles sont sanguinolentes et ne sèchent que très lentement à cause de leur paroi épaisse.

Le long de l’ouraque

Une fistule urinaire constamment humide favorise également la progression des infections le long de l’ancien canal urinaire: en direction de l’aorte abdominale et de la vessie. 

Plusieurs structures touchées

Plusieurs (voire tous les) anciens vaisseaux ombilicaux peuvent également être affectés simultanément par une infection qui migre. Au moyen d’une échographie, il est possible de savoir lesquels.  

Une opération est nécessaire

Quelle que soit la structure atteinte: les vaisseaux ombilicaux infectés dans lesquels des agents pathogènes migrent doivent être enlevés chirurgicalement au cours d’une opération de la cavité abdominale sinon le veau n’a aucune chance de survie.

Recherche des causes

Le fait qu’un veau soit atteint d’une infection ombilicale est toujours ennuyeux. Cela implique des soins supplémentaires et l’issue ou les effets à long terme de cette maladie sont toujours incertains. Il arrive que les veaux ayant une pathologie ombilicale soient gravement malades. Il est important de rechercher les causes afin d’éviter de répéter les mêmes erreurs à l’avenir.

Facteurs externes

En plus d’une régression perturbée (trouble de l’involution) de l’ombilic, les facteurs externes listés ci-dessous peuvent avoir favorisé une inflammation de l’ombilic:

  • le box de mise-bas n’était pas propre
  • le veau est né prématurément ou n’était pas encore suffisamment mature à la naissance
  • le vêlage était difficile
  • il y a eu ligature du nombril
  • un produit désinfectant irritant a été utilisé pour désinfecter le nombril
  • le veau n’a pas absorbé suffisamment de colostrum
  • le veau s’est couché dans une litière humide et sale
  • les veaux élevés en groupe se sont tétés mutuellement

Check-list

Bref aperçu

Structure dans le cordon ombilical

Fonction fœtale

Risque pour le veau

Veines

ombilicales (se regroupent en un vaisseau dans la cavité abdominale

du veau V. umibilicalis)

Transport du sang chargé d’oxygène et de

nutriments depuis les placentomes vers le foie du veau.

Les infections du nombril peuvent remonter jusqu’au

foie (abcès hépatiques) puis migrer dans le

reste de l’organisme.

Artères

ombilicales

Transport des déchets métaboliques des artères iliaques internes vers les placentomes.

Si les artères ne se rétractent pas complètement dans la cavité abdominale, les infections sont préprogrammées.

 

Hémorragies ou hématomes importants dans la cavité

abdominale si l’obturation des artères ne fonctionne

pas.

Ouraque (urètre fœtal)

Evacuation de l’urine de la vessie du fœtus vers la cavité des enveloppes

fœtales.

Pas de cicatrisation du côté du nombril ou de la vessie.

Pertes d’urine au niveau de l’ombilic (fistule de l’ouraque) qui reste toujours humide.

 

Cicatrisation uniquement du côté du nombril: l’urine

s’accumule et forme une poche sous le nombril (kyste

de l’ouraque).