Acyclie ou absence de cycle œstral

Quand le cycle de la vache ne démarre pas

Chez les vaches acycliques, aucune activité n’a lieu sur les ovaires. Cela signifie qu’il n’y a pas de croissance folliculaire et que la vache ne manifeste pas de chaleurs. L’éleveur attend les signes de chaleurs mais rien ne se passe.

Qu’est ce qui est «normal »?

L’anoestrus est normal avant la puberté (anoestrus prépubertaire), juste après le vêlage et chez les vaches qui allaitent leur veau (anoestrus postpartum), et chez les vaches très âgées (anoestrus ménopausique).

 

 

C’est seulement à la puberté que le cycle démarre chez les génisses. 

Juste après le vêlage, les vaches ne sont généralement pas cyclées. Une alimentation optimale pendant la phase de démarrage permet de raccourcir la période sans chaleurs.

Lorsque le veau tête, la mère produit de la prolactine, laquelle bloque le cycle œstral via un mécanisme hormonal.

Les vaches très âgées ne sont plus cyclées.

Absence de cycle œstral: les causes

Si l’organisme n’est pas prêt pour une nouvelle gestation, il peut bloquer le cycle par un mécanisme d’autoprotection. C’est le cas lorsque la vache affecte principalement ses ressources énergétiques à la production laitière ou si une nouvelle gestation entraînerait une surcharge métabolique supplémentaire. La leptine, une hormone produite dans le foie lors d’un déficit énergétique, stoppe alors la production hormonale dans le centre sexuel (hypothalamus) et bloque le cycle œstral. Ce n’est que lorsque la situation métabolique s’améliore que le cycle peut redémarrer.

Quels facteurs favorisent un anoestrus?

Le stress induit par de mauvaises conditions de garde ou par la maladie aggrave souvent la situation. L’hypothalamus étant stimulé par la lumière, de mauvaises conditions d’éclairage en hiver peuvent aussi favoriser un anoestrus.

Comment reconnaît-on des vaches acycliques?

Les animaux acycliques ne manifestent aucun signe de chaleurs durant une longue période. 

Lors de l’examen des organes génitaux, il n’y a aucun signe indiquant un cycle. 

 L’utérus est atone et il n’y a pas de glaires.

Les deux ovaires sont de petite taille et sans activité, sans follicule et sans corps jaune.

Anoestrus: signal d'alarme

Lorsque le cycle des vaches ne démarre pas après le vêlage, la cause est souvent à rechercher dans un déficit énergétique en début de lactation. 

Les vaches mangent mal

Les vaches sont positives au test d’acétone

Autres vaches avec un cycle bloqué (diagnostics différentiels)

Les vaches présentant des kystes, un corps jaune permanent sans gestation ou une métrite n’ont généralement pas de chaleurs durant une longue période. Les vaches avec des chaleurs silencieuses par contre ont un cycle qui se déroule sur l’ovaire, mais les signes de chaleurs extérieurs sont absents. Seul le vétérinaire peut poser un diagnostic en examinant les ovaires.

Mesures en cas d’absence de cyclicité

Faire redémarrer le cycle au niveau hormonal, sur les ovaires, et que cela soit visible de l’extérieur, afin que les animaux puissent être inséminés. Le vétérinaire peut essayer de relancer le cycle au moyen d’un traitement avec de la GnRH ou de la progestérone. Cela ne fonctionne généralement que chez les animaux qui sont en bonne santé (sans troubles du métabolisme, métrites, etc.).

Que faire lorsque de plusieurs vaches du troupeau sont acycliques?

  • Contrôler régulièrement la situation métabolique des vaches en début de lactation (au moyen d’un test d’acétone
  • Vérifier régulièrement l’approvisionnement énergétique des vaches en contrôlant les teneurs en graisse et en protéine du lait
  • Contrôler régulièrement le BCS pour repérer rapidement d’éventuelles évolutions négatives
  • Examiner les conditions de garde des animaux