Le taureau d’insémination

Quelle est la carrière d’un taureau destiné à la production de semence pour l’insémination artificielle?

Quelles conditions doit-il remplir?

Il faut du savoir-faire à maints niveaux pour qu’une organisation d’insémination puisse produire de la semence congelée précieuse, sûre et capable de féconder d’un taureau.

Sur cette page, des experts de Swissgenetics expliquent leur travail: «Voici comment nous procédons chez Swissgenetics!»

Besoins des agriculteurs

L’agriculteur sélectionne les taureaux dans l’offre d’une organisation d’IA en fonction de l’orientation de son exploitation. Les taureaux et leurs caractéristiques génétiques doivent concorder avec l’objectif de l’exploitation pour qu’il puisse développer son troupeau d’élevage dans la bonne direction. Les attentes des clients peuvent changer de temps en temps.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Le sire analyste Marc-Henri Guillaume rapporte:

«Les premiers pas dans le développement de génétique sont des réflexions stratégiques. La génétique doit répondre aux besoins des agriculteurs: De quel taureau les clients ont-ils besoin et lequel veulent-ils? Car ils sont notre marché.»

Décisions stratégiques communes

En Suisse, la sélection zootechnique des taureaux d’IA ne relève pas de la seule responsabilité de l’organisation d’IA.

Les décisions stratégiques sont prises par la commission technique génétique (CTG) de chaque race.

Ces organes sont composés de représentants de Swissgenetics et de la fédération d’élevage correspondante.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Marc-Henri Guillaume sur le rôle des CTG:

«Un exemple d’une importante décision stratégique de la commission technique génétique est: Quels taureaux faut-il utiliser comme pères à taureaux? Nous nous réunissons plusieurs fois par an – lors de chaque publication de l’estimation des valeurs d’élevage.»

La mère à taureaux

Concrètement, la carrière d’un taureau d’IA de Swissgenetics commence dans la plupart des cas par la sélection de sa mère – et par la proposition d’accouplement d’un sire analyste.

Les tableaux des valeurs d’élevage des fédérations d’élevage constituent la base de la sélection des vaches adéquates comme mères à taureaux.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Marc-Henri explique la sélection des mères à taureaux:

«Parmi les meilleurs 2% des vaches selon la valeur d’élevage globale, nous cherchons celles qui répondent à toutes les exigences. Après chaque estimation des valeurs d’élevage, nous regardons environ 50 vaches en détail. Parmi celles-ci, nous choisissons trois à cinq nouvelles vaches sous contrat.»

Proposition d’accouplement

Les sire analystes proposent aux propriétaires un père à taureaux actuel pour accoupler leurs vaches. Pour ce faire, ils utilisent des outils modernes, tels que des programmes d’accouplement qui combinent les valeurs d’élevage de la vache et du taureau.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Marc-Henri montre à l’éleveur les pères à taureaux actuels:

«Si la vache n’est pas encore portante, nous choisissons ensemble le taureau adéquat. Je fais un accouplement virtuel – dans mon cas sur holstein.ch. Si un veau femelle naît de l’accouplement proposé, il devrait aussi apparaître en tête des listes des valeurs d’élevage plus tard.»

La naissance du taureau

Si un veau mâle naît de l’accouplement proposé par un sire analyste, l’éleveur l’en informe le plus vite possible. Cela permet de commencer rapidement les vérifications détaillées, par ex. l’analyse génomique et, pour les races principales, les tests génétiques de dépistage des tares héréditaires.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Le sire analyste de la race Brune Ruedi Meier explique le processus:

«Si les résultats de l’analyse génomique et des tests génétiques correspondent aux attentes, nous visitons le veau. Etant donné que toutes ces vérifications prennent du temps, les taureaux ont normalement trois à cinq mois au moment où ils arrivent chez nous.»

Echantillon pour l’analyse génomique

Peu après la naissance du veau, un échantillon est prélevé pour l’analyse génomique. Lors de la sélection génomique, les valeurs d’élevage d’un animal sont estimées à l’aide de milliers de marqueurs génétiques (SNP). Les VE génomiques d’un veau ont une sécurité plus élevée que les VE traditionnelles basées sur l’ascendance.  

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Andreas Bigler, sire analyste pour la SF et la SI, explique:

«Dans la plupart des cas, un échantillon de poils de la pointe de la queue est prélevé. Environ 10% des exploitations ont des marques auriculaires spéciales permettant de prélever un échantillon cutané du cartilage d’oreille. Ces exploitations soumettent aussi tous leurs veaux femelles au test génomique.»

Notre recommandation

Qualitas SA à Zoug a établi une fiche d’instruction pour le prélèvement d’échantillons de poils pour la sélection génomique.

Tests génétiques de dépistage des tares héréditaires

Toutes les maladies transmises génétiquement sont importantes du point de vue de l’hygiène zootechnique. Un nombre croissant de tares héréditaires peuvent être détectées au moyen de tests avec des marqueurs génétiques, surtout dans les races principales. Les taureaux porteurs de tares sont refusés de manière conséquente par les centres d’IA. C’est pourquoi on maîtrise aujourd’hui dans une large mesure les anomalies connues.  

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Ruedi Meier souligne à ce sujet:

«Il y a 20 ans, nous avions encore le problème chez la race Brune que la SMA était propagée dans la population par les taureaux d’IA. C’est pourquoi aujourd’hui, dans les races principales, on n’achète plus de taureaux sans analyse génétique de dépistage des tares héréditaires.»

Anomalies congénitales

Malheureusement, il n’existe pas de tests avec des marqueurs génétiques pour toutes les tares héréditaires – notamment lorsque la mutation génétique à son origine ou son profil héréditaire sont encore inconnus.

De nombreuses anomalies se voient toutefois directement sur l’animal. Elles excluent le taureau de la production de semence. Il n’est pas acheté par l’organisation d’IA.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Ruedi Meier explique à quoi on fait attention lors de l’achat:

«Lors de la première visite dans l’exploitation d’élevage, nous veillons déjà aux défauts évidents du taureau: les veaux avec des trayons supplémentaires, une hernie ombilicale évidente et les taureaux avec une mâchoire inférieure raccourcie ou un seul testicule sont refusés d’emblée.»

Examen sanitaire

Peu après le transfert au centre d’élevage, les taureaux sont soumis à un examen clinique minutieux par la vétérinaire du centre en vue de détecter d’éventuelles anomalies héréditaires. S’il y a des indices d’une maladie génétique, le taureau est exclu de la production de semence.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Le Dr Ueli Witschi, chef du service production, dit:

«Chez Swissgenetics, nous avons établi un concept d’hygiène zootechnique qui contient toutes les anomalies entraînant l’exclusion de l’IA. Il permet de garantir qu’il n’y a pas de veaux génétiquement prédisposés qui naissent des accouplements avec nos taureaux.»

Les anomalies les plus fréquentes

Au cours de l’examen clinique, la vétérinaire découvre de temps en temps une malformation chez un veau. Heureusement, cette situation est rare. Elle examine chaque taureau quant aux…

Malformations du cœur

L’auscultation du rythme cardiaque peut fournir des indices d’une malformation cardiaque congénitale. La malformation cardiaque la plus fréquente chez les veaux est un trou dans le septum (communication interventriculaire)

Malformations ombilicales

Le processus héréditaire d’une hernie ombilicale est encore inexpliqué. On suppose toutefois une hérédité dominante. C’est pourquoi on veille spécialement à une éventuelle ouverture herniaire ombilicale.

Malformations de la tête

Les dents de la mâchoire inférieure doivent toucher la plaque du palais supérieur, sinon la mâchoire inférieure est raccourcie. Les animaux touchés mangent moins bien. Cette malformation est transmise de manière dominante.

Malformations de l’œil

Une opacification du cristallin (cataracte) peut être héréditaire ou due à une infection pendant la gestation. Les animaux avec des défauts de l’œil sont exclus de l’élevage de manière générale. 

Les taureaux sous la loupe – L’examen médical d’entrée des taurillons

Vous aimeriez savoir à quels examens les taureaux achetés sont soumis? Notre vidéo vous montre ce que la vétérinaire du centre contrôle lors de l’examen d’entrée: Y a-t-il des motifs qui parlent contre la future utilisation en insémination?

La série «Les taureaux sous la loupe», publiée dans notre journal TORO, met les taureaux d’insémination en vedette, un taureau différent à chaque épisode. Le premier épisode traite de la quarantaine et de l’examen d’entrée des taurillons au centre d’élevage à Langnau et informe sur notre concept d’hygiène zootechnique. «TERRY: aucune tare héréditaire», TORO (01/2021)

Quarantaine épidémiologique

Tous les centres d’insémination sont soumis à une surveillance des épizooties rigoureuse, car de nombreux agents pathogènes peuvent être propagés via la semence et les paillettes de semence. Pour éviter cela, les taureaux doivent avoir un statut SPF (spécifiquement exempts d’agents pathogènes). La directive de l’UE 88/407/CEE règle cette question.  

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

La vétérinaire Dr Carina Oschlies explique:

«Chaque veau est déjà examiné dans son exploitation d’origine pour détecter d’éventuelles épizooties courantes. Néanmoins, la quarantaine est obligatoire après son arrivée chez nous. Elle protège les autres taureaux contre l’introduction de germes.»

Les examens sanitaires d’entrée des taureaux

Statut de l’exploitation d’origine

L’exploitation d’origine du taureau doit être officiellement reconnue indemne d’épizooties.

Examen du taureau

Au maximum 28 jours avant le déplacement chez Swissgenetics, chaque taureau est soumis à une analyse sanguine.

Quarantaine au centre

La quarantaine dure 28 jours. Durant cette période, aucun veau ne peut être intégré au groupe ni retiré de celui-ci.

Examen final

Ce n’est qu’après l’examen final passé avec succès que la quarantaine est levée. Les taureaux peuvent changer d’étable.

Sélection en fonction de la morphologie

Pour être admis au herd-book, le taureau doit être reconnu par la fédération d’élevage correspondante. A la fin de la période d’élevage, tous les taureaux sont donc appréciés par les experts des fédérations (sélection 1). Le but est de produire de la semence uniquement avec les jeunes taureaux les plus précieux.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Le sire analyste Ruedi Meier dit au sujet de la sélection:

«A l’âge d’environ un an, les valeurs d’élevage actuelles des taureaux sont analysées encore une fois. Les fédérations d’élevage procèdent ensuite à la sélection.»

La garde des taureaux aux centres

Les étables des taureaux

Un niveau élevé de bien-être des animaux dans des étables respectueuses des besoins des taureaux est une condition fondamentale pour une bonne production de semence. Tout stress se répercuterait négativement sur la qualité de la semence.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Le Dr Josef Kneubühler, chef d’équipe garde animale, dit:

«Pour réduire le stress au minimum, nos taureaux sont déplacés le moins possible. La garde et les soins des taureaux sont cohérents dans tous les domaines.»

Stabulation libre

La forme de détention des taureaux la plus respectueuse de leurs besoins est la stabulation libre en groupes. En élevage et dans la garde d’attente, ce système est donc au premier plan. Pour les taureaux avec lesquels on travaille tous les jours, la détention à deux ou individuelle est plus adéquate.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Le Dr Josef Kneubühler, chef d’équipe garde animale, dit:

«Les taureaux ayant des problèmes de santé ou dans des groupes instables sont mis dans des box individuels dans tous les centres afin d’éviter le stress induit par des luttes avec leurs partenaires dans le box. Cela permet de leur conférer des soins individuels.»

Garde des taureaux chez Swissgenetics

Dans cette rubrique, nous vous permettons de jeter un regard dans nos étables.

Tous les box des taureaux chez Swissgenetics sont conçus de la même façon:

 

Chaque box a plusieurs aires: les aires d’alimentation et d’exercice avec tapis en caoutchouc et l’aire de repos avec litière.

Garde des taureaux pendant la période d’élevage

Quarantaine fermée

L’unité de quarantaine doit pouvoir être gérée en autarcie pendant toute la durée d’une quarantaine. Le fourrage et le matériel nécessaire pour cette période y sont stockés avant la mise à l’étable des taurillons.

Elevage en groupe

Après la quarantaine, les jeunes taureaux sont transférés dans un box collectif de l’étable d’élevage. La garde en groupe encourage le comportement de monte et contribue à la socialisation.

Apprendre dans le box à deux

Les taureaux sont ensuite répartis en groupes de deux en fonction du poids, de la taille et du caractère. Ils emménagent dans des box doubles. Dans la routine quotidienne, ils s’habituent au contact étroit avec leurs gardes.

Garde en couples

Dans la mesure du possible, les couples de taureaux restent toujours ensemble. Ils sont chargés ensemble à Langnau, transportés à Mülligen et y sont mis dans un box similaire à deux.

Garde des taureaux pendant la production de semence

Conception des box

Les portes des box s’ouvrent vers la table d’alimentation. Cela permet de sortir les taureaux des box de manière simple et sûre.

Mécanisation

L’affouragement et l’évacuation du fumier sont mécanisés dans une large mesure. Cela sert à l’efficacité du travail et à la sécurité des garde-taureaux.

Box individuels

A partir d’un certain âge, les taureaux se sentent plus à l’aise dans des box individuels. C’est alors que les couples sont séparés. Cela permet d’éviter des blessures dues à des combats de rang.

Etable des taureaux âgés

Les taureaux âgés et les taureaux avec un handicap sont gardés dans des box individuels – en partie avec aire de sortie. La structure est la même: aires de couchage, d’exercice et d’alimentation. 

Sécurité au travail

Les taureaux de production doivent se laisser guider.

Néanmoins, le travail quotidien avec les grands taureaux peut aussi être dangereux. Malheureusement, il y a de temps en temps des accidents – surtout avec des taureaux en mains privées, mais aussi lors de la production de semence.

La sécurité des garde-taureaux dans les centres d’insémination a une priorité élevée.

Aires verrouillables

Dans les box collectifs, les taureaux peuvent être enfermés dans une aire verrouillable, par ex. pendant l’évacuation du fumier.

Cloison de séparation robuste

Chaque taureau doit pouvoir être fixé individuellement dans une cloison de séparation et sorti du box en toute sécurité.

Tuyaux massifs

Tous les éléments du box doivent être construits en tuyaux massifs. Ils doivent résister à la force d’un taureau.

Issues de secours sûres

Dans les box, il y a des passages de fuite de tous les côtés pour les garde-taureaux. Les chemins vers la halle de monte ainsi que cette dernière sont également sécurisés.

Corridors larges

Les corridors, les portails et les passages par où il faut passer avec les taureaux doivent être assez larges et les sols antidérapants.

Comportement calme

Le comportement des gardes dans leurs contacts avec les taureaux est le point essentiel de la sécurité au travail: avec calme, en toute confiance – mais avec le respect nécessaire.

Vidéo

Cette vidéo (uniquement en allemand) a été faite à l’occasion de l’emménagement dans les nouvelles étables à Mülligen. Elle illustre également le design des box et la mécanisation à l’étable. 

D’autres centres d’insémination européens gardent les taureaux également selon ces nouveaux standards respectueux des besoins des animaux – des exemples d’Allemagne ou des Pays-Bas en témoignent.      

Sécurité sanitaire

Sécurité sanitaire

Les étables des centres d’insémination ne sont pas accessibles au public. Le risque d’introduction de germes et d’agents infectieux serait beaucoup trop grand. Les personnes autorisées à entrer dans les étables doivent respecter un délai de carence de 72 heures, prendre une douche et revêtir des habits d’entreprise. 

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Josef Kneubühler, chef d’équipe garde animale, dit:

«Des visiteurs sont quand même bienvenus à Mülligen, mais ils doivent s’annoncer auparavant. Une visite guidée du centre depuis l’extérieur permet de se faire une bonne idée de notre garde des taureaux et de la production de semence.»

L’affouragement des taureaux

L’affouragement des taureaux au centre d’élevage

Un affouragement axé sur le fourrage grossier permet une croissance et un développement harmonieux des taureaux – une condition importante pour une excellente qualité de la semence et un bon fitness jusqu’à un âge avancé.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Stefan Buri, l’ingénieur agronome responsable du calcul des rations, explique:

«Nos jeunes taureaux doivent pouvoir exploiter leur potentiel de croissance et se développer harmonieusement. C’est pourquoi nous leur distribuons une ration intensive, mais basée sur le fourrage grossier.»

Première phase d’élevage

Les taurillons proviennent d’exploitations dont l’affouragement varie. Pour éviter une dépression de croissance après leur arrivée au centre, ils reçoivent une ration appétente à base de foin.

Deuxième phase d’élevage

Pour assurer un affouragement constant avec une densité nutritionnelle et une structure suffisantes, une RTM avec une densité énergétique élevée, mais riche en structure est distribuée en plus pendant l’élevage.

L’affouragement des taureaux pendant la production de semence

La ration pour les taureaux en production doit préserver leur condition d’élevage et leur santé. D’autre part, elle doit aussi rassasier et occuper les taureaux. Tous les aliments utilisés dans les centres sont d’excellente qualité microbiologique et ont un bon effet de structure.

A l’aide du BCS et des gains journaliers, on contrôle régulièrement si les rations ont l’effet prévu.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Stefan Bühler, chef d’exploitation à Mülligen, raconte:

«Le matin, les taureaux sont conduits par le couloir d’affouragement vers la halle de monte et retour. C’est plus hygiénique si la table d’affouragement est vide à ce moment-là. La ration fraîche est donc distribuée seulement après leur retour.»

La ration des jeunes taureaux

Les jeunes taureaux en pleine croissance reçoivent une RTM. Du point de vue de la valeur énergétique, on peut la comparer à un mélange pour vaches laitières.

 

 

La ration pour les taureaux adultes

La RTM des taureaux de 700 à 900 kg contient moins d’énergie. A l’aide du BCS et des gains journaliers, on contrôle si les rations ont l’effet prévu.

 

 

La ration pour les taureaux âgés

La RTM des taureaux âgés contient plus de vieux foin et de paille. Tous les taureaux doivent pouvoir manger 24 heures sur 24. Cela empêche le stress fourrager, les occupe et assure une bonne digestion dans la panse. 

 

 

Les taureaux sous la loupe – L’affouragement des taureaux chez Swissgenetics

A Mülligen, il y a trois mélanges différents qui sont distribués le matin et qui sont consommés jusqu’au lendemain matin. Tôt le matin, tous les taureaux reçoivent en plus un peu de foin pour les occuper. L’affouragement des taureaux est illustré dans notre vidéo.

La série «Les taureaux sous la loupe», publiée dans notre journal TORO, met les taureaux d’insémination en vedette, un taureau différent à chaque épisode. Le deuxième épisode traite de l’affouragement à Mülligen et des principes réalisés dans ce contexte. Pour plus d’informations à ce sujet, lisez l’article «JABBO SG-ET aime manger» (TORO 02/2021)  

La garde d’attente

Attendre le résultat

Au centre de garde d’attente de Swissgenetics à Bütschwil se trouvent actuellement environ 200 taureaux qui attendent leur résultat de testage après la première production de semence. Après la décision zootechnique positive (qui nécessite environ 4 ans), ils sont replacés en production.

Voici comment nous procédons chez Swissgenetics

Josef Kneubühler dit au sujet de la garde d’attente:

«Etant donné la part de marché croissante des jeunes taureaux génomiques et les capacités étendues à Mülligen par suite de la construction d’une nouvelle étable, le nombre de taureaux d’attente diminuera au fil des prochaines années.»

L’étable de la garde d’attente

Les taureaux d’attente ont normalement nettement plus de deux ans lorsqu’ils arrivent au centre. Les taureaux pouvant être gardés en groupes sont mis dans des box collectifs, les autres dans des box individuels.

 

 

L’affouragement des taureaux d’attente

Les taureaux âgés en garde d’attente reçoivent du fourrage qui a un bon effet de structure (par ex. du foin plus vieux, de l’ensilage d’herbe, de la paille). Ils restent ainsi sains et en bonne condition d’élevage.